Histoire du club

Publié par MIMAULT Patrice

Le club fût officiellement créé en 1998 par M. et Mme Mimault mais les premiers adhérents arrivent en janvier 1999 sur un créneau de 2h, (13 adhérents). La création du club n’a pas été sans soucis. A l’époque, La ville de Saint Médard en Jalles était au milieu d’un no man land en ce qui concerne le badminton.
Cependant, la demande, du fait de la pratique dans le milieu scolaire ainsi que l’éloignement des clubs environnants, était très forte. Il n’a donc fallu quelques années à M. et Mme Mimault pour convaincre à la fois le Maire mais surtout les autres clubs sportifs de nous laisser quelques créneaux pour exister.

Comme tous les clubs, le BCSMJ est constitué autour de la loi 1901 sur les associations et possède un Président, un Vice-président, une secrétaire, une trésorière, en comptant les suppléants et le comité, cela représente 12 personnes qui gèrent les affaires du club.
Dès le commencement, les dirigeants du club ont opté pour la politique suivante : prendre un quota d’adhérents en fonction du nombre d’heures disponibles et en laisser une quote-part aux enfants. De 13 adhérents pour 2h, le club compte à ce jour 165 adhérent pour 20h de jeux répartis sur 3 gymnases. Ainsi, nous avons pu donner aux adhérents des créneaux horaires satisfaisants.
Les créneaux pour enfants ont eux aussi évolué ; de 1h d’initiation tous âges confondus, nous avons aujourd’hui, 3 créneaux par catégorie d’âge plus un créneau spécifique pour les jeunes désireux de faire de la compétition.

Le club, comme beaucoup d’autres, fonctionne quasiment en autofinancement ; les principales sources de revenus sont les adhésions (moins la licence), une petite subvention de la mairie.
Les dépenses concernent essentiellement l’achat de matériels (raquettes d’initiation, filets, CD Rom proposés par la FFBa), de volants (revendus sans marge), les frais de déplacements de l'entraineur, les inscriptions de nos jeunes pour les CJ, les Tournois jeunes, les Championnats mais aussi les CER, les formations pour les arbitres, juges-arbitres, entraîneur et les frais des équipes engagées en Interclubs.
Ce qui reste est utilisé pour organiser de petites animations comme une soirée tout public, la galette des rois, et le repas et pique-nique de fin de saison.

Publié dans Le club